The Court of justice delivered this week (4 September 2019) its judgment in case C‑347/18 (Alessandro Salvoni v. Anna Maria Fiermonte), which is about Article 53 Brussels I bis and the absence of ex officio verification by the court of origin of the existence of infringements to jurisdiction rules which protect consumers:

It is available in the vast majority of EU Languages, albeit not in English. Here is the French version:

« L’article 53 du règlement (UE) no 1215/2012 […], lu en combinaison avec l’article 47 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, doit être interprété en ce sens qu’il s’oppose à ce que la juridiction d’origine saisie de la demande de délivrance du certificat prévu à cet article 53, en ce qui concerne une décision définitive, puisse vérifier d’office si les dispositions du chapitre II, section 4, de ce règlement ont été méconnues, afin d’informer le consommateur de la violation éventuellement constatée et de lui permettre d’évaluer en toute connaissance de cause la possibilité de faire usage de la voie de recours prévue à l’article 45 dudit règlement ».

Source: here

Advertisements