AG M. Szpunar delivered his opinion in case C‑83/17 (KP v LO) on 30 January 2018. The opinion is interesting because it is on the Maintenance Protocol (Applicable Law). Unfortunately, the English version is not yet available. Please therefore find below the French version, knowing that most other linguistic versions are available:

« 1) Il convient d’interpréter l’article 4, paragraphe 2, du protocole sur la loi applicable aux obligations alimentaires […] en ce sens que la loi du for trouve à s’appliquer lorsque le créancier sollicite des aliments de la part du débiteur pour une période antérieure, dans la mesure où 1) ce créancier a intenté son action alimentaire dans un État autre que celui de la résidence habituelle du débiteur ; 2) le créancier ne peut obtenir d’aliments du débiteur en vertu de la loi de l’État de sa résidence habituelle, désignée comme applicable au titre de l’article 3, paragraphes 1 et 2, du protocole de La Haye de 2007 ; 3) la loi du for correspond à la loi de l’État dont les juridictions étaient compétentes aux fins de connaître du litige relatif aux aliments au cours de la période à laquelle ceux-ci se rapportent. C’est à la juridiction nationale qu’il incombe d’établir ces circonstances.

2) Il convient d’interpréter l’article 4, paragraphe 2, du protocole de La Haye de 2007 en ce sens que l’expression « pas […] d’aliments » figurant dans cette disposition renvoie également aux cas où le droit de l’ancien lieu de résidence ne prévoit pas de créance alimentaire pour le passé simplement parce que certaines conditions légales ne sont pas remplies ».

Source : here

Advertisements